Pour plus dinformations sur votre Province, nhésitez pas à nous contacter! MR-provinceMarche@outlook.com

Élections provinciales 2018 

Nos

Actualités

 

15 octobre 2018

Résultats élections

Voir l'article

15 octobre 2018

Résultats élections

Voir l'article

08/10/2018

Débat provincial TV-LUX

" Ira-t-on voter pour la dernière fois aux élections provinciales de ce 14 octobre ?

Inscrite dans la déclaration de politique régionale du gouvernement wallon MR-CDH, la réforme de l’institution provinciale transparaît tout au long des thématiques de ce premier débat : Vivalia 2025 et le soutien à la médecine générale ; le renforcement des urgences ; l’aide aux activités culturelles… Quel rôle a joué la Province ? Et surtout quel rôle jouera-t-elle demain ?

Quel avenir pour l'institution provinciale et ses services ? La question est en filigrane des autres thématiques abordées durant ce débat à savoir :

le service aux communes, les défis de la transition énergétique et écologique, les défis de la mobilité et le soutien aux secteur agricole."

Sources : https://www.tvlux.be/video/info/debats-2018/elections-provinciales-le-debat-2eme-partie-_30026_344.html
https://www.tvlux.be/video/info/debats-2018/elections-provinciales-le-debat-2eme-partie-_30026_344.html

Voir l'article

17/09/2018

La peste porcine africaine

" Cinq cadavres ont été déclarés positifs à la peste porcine africaine.

Après avoir interdit la chasse et le nourrissage dans la zone de la province de Luxembourg touchée par la peste porcine africaine, le ministre wallon de l’Agriculture René Collin a également interdit dès ce lundi la circulation sur les chemins et sentiers forestiers, afin d’éviter la dispersion des sangliers atteints, a-t-il indiqué à l’entrée d’une réunion avec les autorités européennes.

«On ne laissera pénétrer dans la forêt que celles et ceux qui vont travailler à détecter et prélever des cadavres de sangliers, probablement pendant un délai d’un mois. Pas d’organisation d’événements donc, pas de travaux forestiers. Ce sera d’application dès ce lundi dans la zone des 63.000 km2 concernée», a précisé le ministre régional, interrogé devant le Berlaymont.

Actuellement, cinq cadavres de sangliers ont été déclarés positifs à la peste porcine africaine. «Beaucoup d’autres sont à l’analyse. On va arriver à des dizaines voire 300, 400 sangliers, selon ce que les experts nous annoncent», a ajouté M. Collin (CDH). "

Source http://www.lesoir.be/178852/article/2018-09-17/peste-porcine-africaine-la-wallonie-interdit-aussi-les-promenades-forestieres

Voir l'article

14/09/2018

Peste porcine africaine - arrêté de Gouvernement

Arrête :

Article 1er. Dans l’arrêté du Gouvernement wallon du 18 octobre 2012 fixant les conditions de nourrissage du grand gibier et dans l’arrêté du Gouvernement wallon du 24 mars 2016 fixant les dates de l’ouverture, de la clôture et de la suspension de la chasse, du 1er juillet 2016 au 30 juin 2021, il est inséré une annexe qui est jointe en annexe au présent arrêté.

Art. 2. Dans l’article 3 de l’arrêté du Gouvernement wallon du 18 octobre 2012 fixant les conditions de nourrissage du grand gibier, l’alinéa 2 est complété par les mots « sauf dans la zone infectée, déterminée en annexe, où tout nourrissage du grand gibier est interdit jusqu’au 14 octobre 2018 inclus. ».

Art. 3. Les articles 4, 5, 6, 7 et 8 de l’arrêté du Gouvernement wallon du 24 mars 2016 fixant les dates de l’ouverture, de la clôture et de la suspension de la chasse, du 1er juillet 2016 au 30 juin 2021 sont chaque fois complétés par l’alinéa suivant :
« Pour l’année cynégétique 2018-2019, la chasse à cette espèce gibier est interdite dans la zone infectée, déterminée en annexe, en plaine comme au bois jusqu’au 14 octobre inclus ».

Art. 4. Le présent arrêté entre en vigueur le 14 septembre 2018 et cesse de produire ses effets le 14 octobre 2018.

Art. 5. Le Ministre de la Nature et de la Ruralité est chargé de l'exécution du présent arrêté.

Namur, le 14 septembre 2018.

Pour le Gouvernement,

Le Ministre-Président,




W. BORSUS

Le Ministre de l'Agriculture, de la Nature, de la Forêt, de la Ruralité, du Tourisme, du Patrimoine et délégué à la Grande Région,




R. COLLIN


Voir l'article

17/09/2018

Comment voter ?

" En Belgique, le vote est un devoir citoyen obligatoire pour tous (ceci vaut également pour les étrangers qui se sont inscrits au préalable à l’élection).

En Wallonie, toutes les communes voteront sur papier pour élire les nouveaux mandataires communaux et provinciaux à l’exception des neuf communes de la Communauté germanophone où l’on votera sur ordinateur.

Entre 8h00 et 13h00, vous devrez vous présenter au bureau de vote, muni de votre carte d’identité et de votre convocation. Les électeurs européens et non-européens recevront une convocation de couleur bleue.

Les électeurs de nationalité belge recevront 2 bulletins de vote différents et estampillés au verso d’un timbre portant la date de l’élection ainsi que la mention de la commune :
l’un de couleur blanche pour les élections communales ;
l’autre de couleur verte pour les élections provinciales.

Les électeurs étrangers, qui se seront inscrits au préalable recevront un seul bulletin de vote de couleur blanche. En effet, seuls les électeurs belges ont le droit de vote aux élections provinciales.

Ensuite, vous pouvez vous rendre directement dans un des isoloirs libres afin d’émettre votre vote.
Pour être valable, votre vote doit être émis sur une seule et même liste.

3 possibilités s’offrent à vous :

- soit vous votez pour une liste en rougissant la case de tête située en dessous du nom du parti ;
- soit vous votez pour un ou plusieurs candidats d’une même liste en rougissant la case à côté du nom du candidat de votre choix ;
- soit vous votez pour une liste et un ou plusieurs candidats de cette liste en rougissant la case de tête située sous le nom du parti de votre choix et des cases à côté du nom des candidats de votre choix.
Attention, dans ce cas, le vote pour la liste ne compte plus. Seuls les votes de préférence en faveur des candidats sont pris en compte.


Important !
Le décret du 9 mars 2017 supprime l’effet dévolutif de la case de tête. Désormais, les votes en case de tête ne constitueront plus un « pot » dont la moitié était répartie entre les candidats pour atteindre le chiffre d’éligibilité. Ils sont désormais comptabilisés uniquement pour déterminer le nombre d'élus auxquels cette liste a droit."

Plus d'informations sur : http://electionslocales.wallonie.be/electeur/comment-voter

Voir l'article

07/09/2018

Le MR veut le changement dans la continuité

"

La liste provinciale du MR pour le district de Marche vient de se présenter. Elle sera emmenée par le conseiller provincial sortant, Michel Jacquet.

"Il est peut-être temps de donner leur chance aux jeunes", a introduit Michel Jacquet, en préambule à la présentation de la liste du MR, pour l'arrondissement de Marche, dont il sera le chef de file. Outre les deux conseillers provinciaux sortants, Michel Jacquet et Dominique Gillard, la liste recense en effet que des candidats dont il s'agit de la première expérience. "Place à de nouvelles têtes et bien faites", se réjouit Michel Jacquet.

L'objectif de la liste MR est clair : "Nous avons évidemment l'ambition de garder nos deux sièges au conseil provincial, mais aussi de progresser en voix. Nous étions, il y a six ans, dans un mano à mano avec la liste PS, tâchons cette fois de ravir la deuxième place de l'arrondissement".


Il embraie ensuite directement sur le sujet de la défense de l'institution provinciale : "notre position à ce sujet est plus nuancée. L'institution provinciale doit être profondément réformée mais elle doit être maintenue en particulier aux bénéfices des Luxembourgoises et des Luxembourgeois. la Province permet notamment via son pouvoir fiscal, d'avoir un juste retour de cette imposition fisale vers notre province. Si ce pouvoir revient à la Région, quelle est la garantie d'avoir autant de retour ? Malgré tout, l'institution provinciale doit être réformée. Il faut recentrer le débat. La Province doit être plus à l'écoute et en phase avec les Communes. Et si on réforme l'institution, nous sommes pour le maintien d'une présence élue. Faire un collège des bourgmestres ou de mandataires communaux naurait pas beaucoup de sens. Nous sommes très attachés au maintien d'un mandat électif, qui permet au citoyen d'avoir son mot à dire".

Dans les priorités du programme, les candidats ciblent en premier lieu la santé : "Il est plus que temps d'avancer dans le projet Vivalia 2025 et de stopper tous ces sous-localismes qui paralysent ce dossier". La fiscalité est aussi au centre de leurs préoccupations : "Ce qui nous reste en travers de la gorge c'est l'augmentation des centimes additionnels au précompte immobilier. Nous sommes la province wallonne la plus taxée. Si l'on peut diminuer la part provicinale du précompte, on pourra favoriser un meilleur accès au logement", insiste Dominique Gillard. Pour Sophie léonard, "Il faut rendre une meilleure image de l'agriculture provinciale. Les agriculteurs sont ceux qui nous nourrissent et il faut le faire savoir. Pour Fabrice Olivier "Il faut promouvoir les circuits courts qui sont une voie de diversification intéressante pour le monde agricole". Pour Laura Debatty 'Il faut également agir sur la culture, car dans notre province, nous sommes les grands oubliés à ce niveau". Et pour la benjamine de la liste, Mathilde Georgin : "Il faut faire entendre la voix des jeunes et promouvoir des initiatives en faveur des aînés".




Voir l'article

29/08/2018

Abrogation de l'arrêté du 30 juillet 2018

Olivier Schmitz : " Au vu de l'amélioration des conditions climatiques et des prévisions annonçant des précipitations plus régulières, j'ai pris la décision ce matin d'abroger mon arrêté du 30 juillet. Je rappelle toutefois que conformément à l'article 45 du Code forestier il est strictement interdit de porter ou d'allumer un feu en zone forestière à l'exception des zones aménagées à cet effet et des dérogations octroyées par le DNF."

Voir l'article

22 août 2018

Avoir plus de femmes en politique, c'est possible !

" Avoir + de femmes en politique, c'est possible ♀️

Les quotas vont dans ce sens, mais il faut aussi motiver et encourager celles qui ont osé franchir le pas ainsi que toutes les femmes désireuses de se lancer!

#Elections2018 #Hommes #Femmes "

Voir l'article

31 juillet 2018

La 84e Foire agricole de Libramont

"Le record de fréquentation de la grand-messe du monde agricole remonte à 2012, année d'inauguration du bâtiment amiral LEC (Libramont exhibition & congress), avec 219.328 visiteurs.

La journée de vendredi, passée sous un soleil de plomb, a attiré moins de monde que d'habitude. Quarante-cinq interventions médicales ont été enregistrées ce jour, ce "qui est moins qu'un vendredi normal de Foire", souligne Natacha Perat, manager de la Foire. "Les mesures que l'on a mises en oeuvre ont bien fonctionné. Il n'y a pas eu d'évacuation ni de problèmes graves (....) .""


Source : http://www.levif.be/actualite/belgique/la-84e-foire-agricole-de-libramont-a-attire-203-852-visiteurs-en-recul-de-3-9/article-normal-872161.html

Voir l'article

30 juillet 2018

Arrêté de police du Gouverneur

" La province de Luxembourg est actuellement confrontée à de fortes chaleurs et à une extrême sécheresse. Les conditions climatiques ne laissent par ailleurs pas entrevoir de précipitations abondantes dans les jours à venir. Afin de prévenir le risque d’incendie dans les espaces naturels (prairies, cultures, taillis, talus, bois, forêts), le Gouverneur Olivier Schmitz a décidé de prendre un arrêté de police interdisant sous peine d’amende ou d’emprisonnement toutes les activités humaines susceptibles d’occasionner ces incendies.

Ainsi, dès ce 31 juillet 2018 à 10h et jusqu’à nouvel ordre, il est interdit, sur tout le territoire de la province de Luxembourg :

•d’allumer des feux de veillée ainsi que des feux de cuisson dans le cadre des camps établis par les mouvements de jeunesse ;

•de porter et d’allumer un feu en dehors des zones forestières, excepté dans les aires à barbecue aménagées à cet effet sur le domaine public et habitations privées ;

•de porter et d’allumer un feu en zone forestière, sans exception ni dérogation aucune ;

•d’utiliser un désherbeur thermique ou appareil assimilé ;

•d’allumer et de faire décoller des lanternes célestes.

Il est par ailleurs utile de rappeler qu’en vertu du Code forestier, il est interdit de fumer en forêt sous peine d’amende. Le Code de l’environnement punit l’abandon de mégot d’une peine d’amende avec perception immédiate.

Il convient également d’être particulièrement vigilant aux dangers potentiels. Une allumette, une cigarette, des tessons de bouteille ou l’échappement d’un véhicule stationné sur de hautes herbes peuvent provoquer la destruction de plusieurs centaines d’hectares d’espaces naturels : au cours de ces deux dernières semaines, la Zone de Secours Luxembourg est intervenue à 80 reprises sur des
incendies de broussailles, herbes, forêts.

Quelles que soient leurs activités, les professionnels sont aussi appelés à la plus grande prudence dans le maniement d’outillages susceptibles d’occasionner des débuts d’incendie.

Toute personne qui constaterait un incendie doit impérativement se mettre le plus rapidement possible en sécurité et appeler immédiatement le 112."

Voir l'article

4 juillet 2018

Avortement : un accord historique pour les femmes

" Depuis 1990, l’avortement est partiellement dépénalisé, sous certaines conditions. Mais il restait inscrit dans le Code pénal. Désormais, cela va changer. La majorité fédérale composée du MR, de la N-VA, du CD&V et de l’Open-VLD est parvenue à un accord sur la dépénalisation de l’avortement.

L’avortement, un droit fragile

L’avortement était en effet toujours considéré comme un délit contre l’ordre des familles et la morale publique, sauf exception en respectant plusieurs conditions. Cette situation était insécurisante pour les femmes et les médecins. Désormais, l’IVG sera considérée comme un acte médical. Les mouvements féministes et citoyens obtiennent enfin satisfaction. Cet accord est d’autant plus historique que l’avortement reste un droit fragile, remis en question dans de nombreux pays, et qui nécessite donc une vigilance constante.

Le principal changement, c’est donc la sortie de l’avortement du code pénal. Mais la majorité fédérale va aussi supprimer la référence à la « situation de détresse », qui ne sera plus une condition pour avorter. Par contre, le délai de 6 jours de réflexion entre la première consultation et l’avortement est bien maintenu. Mais si le médecin constate une raison médicale urgente, il pourra réduire ce délai.

La majorité fédérale n’a pas touché non plus au délai de 12 semaines maximum de grossesse pour autoriser un avortement, même si dans les faits, ce délai pourra être étendu à 13 semaines. En effet, une femme qui solliciterait un avortement à 12 semaines de grossesse bénéficierait également du délai de 6 jours de réflexion pour prendre sa décision.

La loi pose un cadre pour l’exercice de l’IVG. Des sanctions pénales restent donc prévues dans la nouvelle loi si ces conditions ne sont pas respectées.

Un accord libéral

L’accord conclu par la majorité fédérale démontre que cette majorité a une très forte identité libérale. C’est un gouvernement libéral qui obtient la dépénalisation de l’avortement, 28 ans après la loi de 1990. Aucun gouvernement jusqu’à présent n’avait obtenu cette dépénalisation. Cette décision en suit beaucoup d’autres : la légalisation du mariage entre personnes de même sexe, l’adoption pour les personnes de même sexe, l’euthanasie ou, sous cette législature, la loi transgenres. Ce nouvel accord renforce la liberté des femmes.

Au Parlement fédéral, de nombreux partis avaient déposé des textes réclamant la sortie de l’avortement du code pénal. Le MR espère maintenant un large soutien envers ce texte de la majorité, vu qu’il est très proche des propositions d’autres partis.

Pour le MR, l’IVG donne aux femmes la première de toutes les libertés : celle de disposer de son corps. Elle met fin à des millénaires d’hypocrisie car qu’on le veuille ou non, l’avortement a existé de tout temps. Pratiquée dans la clandestinité avec des moyens médicaux rudimentaires, des millions de femmes en sont mortes et continuent, aujourd’hui, à en mourir."

Source : http://www.mr.be/avortement-un-accord-historique-pour-les-femmes/

Voir l'article

10 juin 2018

"Luxembourg :le MR veut plus de punch et plus de choix assumés à la Province"

"Les libéraux ont présenté leurs têtes de liste à la Province, sans surprise. Par contre, le MR veut du changement dans la logique de gestion provinciale."

Source: http://plus.lesoir.be/161894/article/2018-06-10/luxembourg-le-mr-veut-plus-de-punch-et-plus-de-choix-assumes-la-province

Voir l'article