Pour plus d´informations sur votre Province, n´hésitez pas à nous contacter! MR-provinceMarche@outlook.com

Élections provinciales 2018 

Sophie Léonard

LEONARD_SOPHIE_2

Arrière-petite-fille, petite-fille et fille d'agriculteur, ma famille trouve ses origines les plus lointaines à Tenneville et y a toujours vécu. La famille, pilier de mes valeurs, m'a transmis l'amour de la terre et une passion pour l'agriculture ; passion dont j'ai décidé de faire mon métier en rejoignant le cabinet du Ministre-Président de la Wallonie, Willy Borsus, en tant que conseillère en charge, notamment, des questions agricoles.

D'un caractère déterminé, je n'hésite jamais à retrousser mes manches pour apprendre continuellement et faire de mon mieux. Un trait de caractère hérité de mes parents et qui me caractérise depuis ma plus tendre enfance.

Comme vous l'aurez compris, je suis particulièrement attachée à la défense du monde agricole et des petits exploitants, maillon essentiel et trop souvent oublié d'une agriculture durable. La promotion des produits de qualité et des circuits courts sont des conditions nécessaires pour assurer un revenu minimum et une vie décente aux exploitants et agriculteurs. A tous les niveaux de pouvoir, du fédéral jusqu'à la commune, nous devons sensibiliser et mobiliser tout un chacun à cet enjeu essentiel pour assurer l'avenir du monde agricole et continuer à nourrir, demain, les citoyens.

Toujours en lien avec le monde agricole, je me suis fortement investie dans le respect du bien-être animal. Il est important que les soins ainsi que l'attention qui leur sont apportés soient à la hauteur de leurs besoins. Réalisons des campagnes de sensibilisation pour la stérilisation des animaux et luttons contre les animaux abandonnés.

Enfin, les liens et actions intergénérationnels doivent être intensifiés au niveau de notre province. En effet, l'enjeu est double : d'une part, permettre aux jeunes d'étudier et de s'installer durablement sur le territoire sans devoir déménager vers Liège ou Namur. Nos campagnes souffrent d'une fuite de leurs cerveaux et de leurs jeunes les plus talentueux vers les autres régions de Wallonie et de Bruxelles. D'autre part, il y a encore trop peu de services qui sont développés dans notre belle province pour maintenir notre troisième âge à leur domicile. Nos maisons de repos sont peu nombreuses pour toutes les demandes qui peuvent être effectuées. Nous devons développer en collaboration avec les communes des services pour encadrer nos aînés dans un tournant de leur vie, en leur permettant de profiter au maximum de leur lieu de vie.

Bref, tissons des liens pour permettre aux jeunes et moins jeunes de continuer à vivre chez eux en Luxembourg !

Toujours le sourire aux lèvres, je n’hésiterai pas à exprimer mes idées et à écouter avec attention vos suggestions.